L'oliveraie du Coudon
L'oliveraie du Coudon

OLIVIER BONZAI

Présentation

L'olivier est une petite espèce persistante originaire du bassin méditerranéen. Il excède rarement 15 mètres de hauteur en pleine terre. L’espèce possède de petites feuilles et son bois est très dur. L’arbre est mythique, et mentionné abondamment dans les textes antiques. Il est connu evidemment pour son fruit dont on tire l’huile, qui était utilisée aussi à l’époque comme lubrifiant et carburant pour lampes.
Les espagnols ont implanté l’espèce dans les zones tempérées du Mexique ainsi qu’en Californie ou il s’est très bien adapté et est redevenu « sauvage » par endroits. Les premiers bonsaïs d’oliviers ont été créés en Californie dans les années 1950. Depuis cette epoque, l’intêret pour cette espèce n’a cessé de grandir. Aujourd’hui les vieux spécimens, sauvages ou issus d’oliveraies sont très recherchés par les amateurs. Peu d’espèces sont aussi adaptées à la culture en bonsaï. Les feuilles naturellement petites ainsi que les troncs massifs et présentant souvent du bois mort ou creux en font des sujets de choix. L’espèce n’a pourtant jamais été utilisée au Japon ou en Chine.

Exposition

L’olivier doit vivre dehors (il peut éventuellement être temporairement protégé dans une pièce froide et lumineuse l’hiver si les conditions sont très rigoureuses). Le reste de l’année, il faut le maintenir dans une position la plus ensoleillée et chaude possible. L’olivier peut tolérer une exposition moins ensoleillée mais cela conduit inévitablement à l’augmentation de la taille des feuilles.

Taille et mise en forme

Tous les styles sont autorisés y compris les formes en cascade, à l’exception de la forme en balai (hokidachi) qui  n’est pas sa forme naturelle. La taille doit se faire seulement en période chaude (végétative). Une taille effectuée en hiver ou durant un coup de froid peut stopper sa croissance voire même tuer l’arbre.
La technique du « clip and grow » est la plus adaptée. On n’hésitera pas non plus à supprimer les jets trop vigoureux et les feuilles trop grandes. La ligature est possible sur les jeunes branches, encore souples. Elle est déconseillée sur les branches plus grosses et plus âgées, le bois devenant                                                     cassant avec l’âge.

Fertilisation
Fertilisation organique solide 1 fois par mois de mars à octobre en observant une pause durant les mois les plus chauds.

Arrosage
Lorsque cultivé en substrat drainant adapté, l’espèce doit être arrosée régulièrement dès que le sol est sec au toucher.

Rempotage et substrat

L’olivier s’adapte à une grande variété de sols, mais préfère les substrats drainants et sablonneux.
Il se cultive comme un genévrier. L’idéal est un mélange de 30% d’arène granitique (ou kyriu) / 30% pumice / 20% sable grossier / 20% matière organique.
Utiliser un pot plutôt grand si l’on souhaite obtenir de la croissance. Sinon, l’olivier, comme le pin ne craint pas d’être à l’étroit. La taille des racines ne pose pas de problème particulier.

Maladies et parasites

Espèce sans problème particulier.

LES GRANDS BONZAI

FIGUIER BONZAI

FIGUIER bonzai 

FIGUIER commun Ravissant et original ! Voici une variété peu commune en bonsaï. A l'homologue de son 'grand frère', il se couvre d'un feuillage au port horizontal très esthétique et de Figues vertes puis mauves en mûrissant. Spectaculaire ! Très facile à cultiver, il aime le soleil et la chaleur. Une exposition au sud sera parfaite. En hiver protéger la motte du gel, les branches résistent facilement à -5°c. En dessous de cette température, vous risquez de perdre des branches voir votre arbre. L'idéal est de l'hiverner en serre froide ou dans une véranda. Arroser-le copieusement en période croissance et très modérément pendant son repos végétatif. Apportez de l'engrais de mars à octobre de préférence sous forme solide type bio gold, éventuellement, un apport d'engrais plus riche en potasse à la fin de l'été. Inutile en hiver.